• 1

Rion-des-Landes (22/11/2015) : Tous unis! La queue pour Pablo Aguado ; deux oreilles pour Juan Del Alamo et Adrien Salenc...

@ElTico
@ElTico
Dans ces temps si troublés, se retrouver, se regrouper autour de notre passion commune, c'était aussi cela l'enjeu de la 15ème fiesta campera de Rion des Landes. La Marseillaise qui fut jouée avant la sortie du 1er novillo, reprise avec ferveur et respect par le public, nous rappela avec émotion que le peuple aficionado sait faire la part des choses.

Malgré le froid - le thermomètre n'atteint jamais les 10 degrés - la matinée fut entretenue et le spectacle au rendez-vous, les novillos de Jalabert présentant quelques aspérités qui obligèrent les toreros à toréer avec sérieux. Peu importe au final le nombre de trophées, surtout symboliques du plaisir d'être ensemble.

Patrick Varin nous proposa un moment de tauromachie "vintage" toujours aussi pleine de bon goût. Le Jalabert pesait sur l'homme dès la réception au capote, ce qui n'empêcha pas le lyonnais de distiller des véroniques de son cru. Avec la flanelle, l'ouvrage fut d'intensité inégale mais on put se régaler sur cette série de derechazos en soignant la posture et sur une naturelle soyeuse qui précéda les passes aidées par le haut de fin de faena. Final en trois temps et oreille promenée avec le sentiment du devoir accompli.

Juan Bautista fut très mal servi et son opposant ne cessa de décocher un coup de tête en cours de passe, qui fit planer un sentiment de réel danger tout au long du combat. Avec professionnalisme, il essaya de règler le problème dans une série initiale genou ployé mais sans résultat tangible. Il fit donc front face à cet âpre adversaire sans jamais pouvoir se relâcher. Jusqu'au bout le novillo restera compliqué avertissant l'arlésien en toute fin de faena. 2/3 de lame de côté pour conclure. Oreille pour l'effort consenti.

Juan Del Alamo face à un animal violent, proposa un travail maîtrisé à base de puissance et de domination confirmant l'impression et l'empreinte qu'il a laissée tout au long de la temporada. Tout se joua dès l'entame de faena où le natif de Ciudad Rodrigo s'imposa sans coup férir et sur les premières séries droitières, imposa son rythme. Il put ensuite dérouler des séries des deux côtés dans un ensemble intéressant et agréable à suivre, bien que le novillo lui rappelle dans un exercice de circulaires qu'il fallait ne pas trop se relâcher quand même. Entière puis descabello. Deux oreilles très fêtées.

Pablo Aguado repartit comme l'an dernier avec les trophées maximum en main. Si elle fut moins emballante que celle de l'an dernier, sa prestation comporta de très beaux moments en deuxième partie de faena, avec deux tandas de naturelles relâchées et des séries qui suivirent à la dimension artistique évidente. L'ouvrage qui était allé a mas fut magnifiquement conclu d'une belle entière qui permit à l'andalou de récolter les deux oreilles et la queue.

Adrien Salenc toucha un novillo assez faible et peu propice à l'expression de son toreo. Il s'employa à compenser la manque de force de son adversaire par l'enthousiasme qu'on lui connait. Deux séries de naturelles en tirant bien la charge du Jalabert permirent à la faena de gagner en intensité. Belle série finale, un genou en terre. Concusion en deux temps. Deux oreilles.


Rion des Landes - Fiesta Campera
2/3 d'arènes
5 Jalabert, meilleurs les 3ème et 4ème
6 contacts avec la cavalerie Bonijol

Patrick Varin : Oreille
Juan Bautista : Oreille
Juan del Alamo : 2 Oreilles
Pablo Aguado : 2 Oreilles et la Queue
Adrien Salenc : 2 Oreilles


Philippe Latour


Voir le reportage photographique : ElTico