• 1

Aignan (27/03/2016 - matinale) : Sortie en triomphe de Baptiste Cissé et Adrien Salenc...

@Christian Sirvins
@Christian Sirvins
Agréable matinée à Aignan grâce au soleil revenu et au bétail des deux fers du gersois Jean Louis Darré. Ressort du lot le troisième (Astarac) très encasté et qui a obligé Adrien Salenc à revenir aux fondamentaux pour le dominer. Les deux exemplaires du Camino de Santiago plus faibles et maniables ont permis aux deux jeunes toreros de s’exprimer.

Le premier (Camino) est faible. Il ralentit rapidement sa charge dans le capote d’Adrien Salenc. Près des barrières, le toro ne se livre pas. Le torero le place au centre de la piste où l’eral charge mieux. A droite, le Darré se révèle très noble. L’arlésien lui tire de bonnes séries de derechazos et améliore sa charge. A gauche le bicho accroche la muleta, le torero s’applique moins que sur l’autre corne. La faena baisse de ton. L’épée tombée est rapide d’effet et Adrien coupe la première oreille de la matinée.
Le second (Camino) est lui aussi faible et noble. Il vient bien dans la muleta. Baptiste Cissé construit une faena plus artistique que dominatrice. Il recherche plus souvent l’attitude et ne conduit pas la charge. Les séries sont jolies et manquent de profondeur. Il restera en dessous des possibilités d’un eral très noble. L’estocade très basse et hémorragique ne l’empêche pas de couper un trophée.
Changement de format et de comportement avec la sortie du troisième (Astarac). Le bicho est attentif à tout ce qui se passe en piste et sur les gradins. Il remate avec force les burladeros. Manso avec beaucoup de caste, il nécessite une faena autoritaire, sinon il échappe au contrôle du torero. Salenc commet l’erreur de commencer sa faena à genoux. Non dominé, le toro parcourt le ruedo à la recherche d’une opposition plus consistante. Salenc finit par se relever et à toréer avec le sérieux que réclame la caste de son opposant. Il s’en suit de très bons séries, croisées et templées, qui canalisent la charge d’un bicho qui va a mas. Une bonne série à gauche et la faena est conclue à droite avant un pinchazo puis une entière très engagés. Deuxième oreille pour le torero, le novillo est très applaudi à l’arrastre.
Le quatrième est le plus jeune et le plus charpenté de l’envoi. Il envoie la tête et accroche la cape de Baptiste Cissé. Le jeune torero landais va s’appliquer sans vraiment s’imposer face à un adversaire qui demandait plus de domination. Il passe trop vite à la phase 3 (celle qui décore la faena) avant d’avoir exploité toutes les possibilités du toro. Il coupe à nouveau un trophée suite à une péttion non majoritaire.

Fiche technique
Arènes d’Aignan, novillada non piquée des fêtes d’Aignan. Deux erales du Camino de Santiago (1 et 2) et deux de L’Astarac (3 et 4), faibles et nobles les Camino, plus sérieux les deux Astarac avec un troisième supérieur et très encasté pour

Adrien Salenc : une oreille, un avis et une oreille
Baptiste Cissé : une oreille, une oreille.

Très belle entrée pour une matinale avec des gradins à moitié remplis sous un soleil presque printanier.
Les deux novilleros se partagent les prix offerts par les organisateurs du Sud-Ouest et le club taurin d’Aignan avant de sortir en triomphe. Le ganadero est invité à saluer.

Thierry Reboul

Voir le reportage photographique : Christian Sirvins