Sevilla (13/04/2016) : Après la pluie, le beau temps... Manuel Escribano indulte "Cobradiezmos"...

  • Imprimer

@Joël Buravand
@Joël Buravand
Ainsi va la vie, et la corrida aussi... Après avoir désespéré de tout. Après le fracaso ganadero "Jandilla" en plaza de la Maestranza hier, c'est à une corrida historique qu'ont assisté les spectateurs qui avaient décidé de laisser leur chance aux "Victorino's", pourtant pas dans le meilleur moment de leur histoire depuis quelques temps...

Quoi qu'il advienne désormais au cours de cette "Feria de Abril", "Cobradiezmos", 562 kgs, numéro 37 né en décembre 2011, cárdeno, de la ganaderia Victorino Martin restera à tout jamais le deuxième toro grâcié dans ces arènes, de la main d'un Manuel Escribano qui a eu bien du mérite à soutenir le rythme de cet inlassable combattant. Et ce serait injustice que de ne pas citer "Galapagueño", autre grand toro de la devise bleu et rouge, qui a laissé ses deux oreilles à un très inspiré Paco Ureña et a été fortement ovationné à l'arrastre. Pour sa présentation à Seville, Morenito de Aranda ne s'est pas entendu avec l'intéressant deuxième, lui aussi applaudi à l'arrastre, avant de toucher l'exemplaire le plus dangereux de la course en cinquième position.


Real Maestranza de Caballería de Sevilla,
Mercredi 13 avril 2016 à 18h30.
Onzième de la "Feria de Abril".
Toros de Victorino Martín
Entrée: plus de 3/4.

 

Manuel Escribano: silence après avis et deux oreilles symboliques après "indulto".
Morenito de Aranda: silence après avis et silence.
Paco Ureña: deux oreilles et silence.

 

Manuel Escribano et Paco Ureña "a hombros" par la Porte Principale.

 


Voir le reportage photographique : Joël Buravand