Magescq : l' assurance de Clemente

  • Imprimer

Photo : Roland Costedoat
Photo : Roland Costedoat
On en attendait beaucoup mais les Urcola ne tinrent pas leurs promesses dimanche à Magescq pour l'ouverture de la saison en Aquitaine. Les pupilles de Victorino Martin, il s'agit là de son second fer, manquèrent de force pour la plupart et n'eurent pas l'étincelle qui donne son sel à une après-midi. Le second partait de loin et se déplaçait avec du piquant mais il ne tint pas la distance et ces bonnes dispositions tournèrent court. Le sixième eut plus d' intérêt: un tío qui se réservait, marchait au pas, cherchait l'homme sous la cape et qui finit par se retourner. L'ensemble était bien présentés allant de menos - le premier maigrichon-, à más -le dernier un costaud bien défendu- ; les cornes étaient dans l'ensemble tournées vers le bas mais effilées. Le cinquième portait deux dagues impressionnantes auxquelles il valait mieux ne pas avoir à faire.


José Garrido et Filiberto Martinez en savent déjà beaucoup. Ils ont du courage et quelques bousculades ou même volteretas ne les émeuvent pas. Ils voulaient triompher à tout prix et parfois ils ont fait durer un peu trop leurs laborieux travaux. Le manque de consistance de la matière première ne leur permit pas de se montrer sous leurs meilleurs jours.

Clemente montra son autorité et sa classe devant le sixième; un client dangereux. Il ne lui céda rien, monta à la corne contraire et lui mettant avec douceur la corne sous le mufle, il finit par lui imposer sa loi. Comme un vieux briscard il finit par construire un trasteo complet montrant que sous sa mansenumbre, l'animal avait du caractère. Il y avait une faena qu'il sut trouver et ille fit avec élégance et naturel. Une entière légèrement de côté et une grosse oreille.

Toute la famille taurine du sud-ouest était là pour ce premier rendez-vous du sud-ouest. Les gradins étaient bien garnis et on baignait dans la joie des retrouvailles après un hiver particulièrement humide cette année. La classe de Clemente enfant de Pouillon, à un jet de pierre de Magescq, réchauffa les coeurs. Le jeune homme s'est montré en cette ouverture sous un jour prometteur.

Pierre Vidal


Fiche technique:

Dimanche. Novillada sans picador. Plein ou presque.

Six novillos d'Urcola (propriété de Victorino Martin)

José Garrido en saumon et blanc: salut et tour de piste

Filiberto Martinez en mauve et or: vuleta et vuelta.

Clemente en rose et or: silence et une oreille.

NOTA : Prix de la timbale d'argent trophée Pierre Miquel remis par Olivier Baratchart Président de l'ACOSO au triomphateur des NSP du sud-ouest 2012, Clemente
Prix du meilleur novillero de l'apres-midi Clemente

Voir le reportage photographique : Roland Costedoat