• 1

Santander (29/07/2016) : Juan Bautista a hombros pour son retour en Plaza de Toros de Cuatro Caminos...

@Javier Arroyo
@Javier Arroyo
Le matador de toros Juan Bautista est sorti en triomphe des arènes de Santander où il faisait son retour après seize années d'absence. La tarde a été marquée par la blessure de Gonzalo Caballero au troisième, évacué à l'infirmerie après une cornada infligée par le troisième "El Tajo" de l'envoi qui l'avait précédemment accroché à deux reprises, sans incidence sur la poursuite de la lidia.


Les toros du Maestro Joselito, cinq "El Tajo" et un "La Reina" (5ème), bien présentés, ont globalement manqué de force et de race.
Juan Bautista a connu quelques difficultés aux aciers, une fois n'est pas coutume, pour coucher son premier, un exemplaire dont l'arlésien a corrigé la violence d'entame de faena, avant qu'il ne s'arrête. Le quatrième était mobile et répétait inlassablement ses charges, mais sans grande transmission. Le français débuta sa faena les deux genoux en terre, au fil des planches, prenant rapidement la mesure de son adversaire pour proposer un répertoire varié et de bon goût avant une demi-épée a recibir et un descabello. Suite à la blessure de Gonzalo Caballero et considérant qu'il n'avait fait que descabeller le troisième du jour, Juan Bautista combattit le sixième et dernier de l'envoi, initialement dévolu au torero madrilène. Face à cet adversaire mobile mais sans grande race, il fit preuve de beaucoup de maîtrise et de mâturité en trouvant parfaitement le rythme du toro et en donnant une âme à la faena, ce qui en grandit l'intérêt. Une nouvelle estocade a recibir, suffisante cette fois, vit la deuxième oreilles synonyme de sortie a hombros, tomber du palco présidentiel.
David Mora vit le Président lui refuser une oreille pourtant majoritairement demandée par le public à l'issue de son premier combat face à un "El Tajo" n'humiliant pas, protestant en fin de passe, qu'il coucha d'une belle entière. Le cinquième, de "La Reina", ne lui proposa guère d'option.
Gonzalo Caballero, sérieusement blessé en Plaza de Las Ventas lors de la dernière San Isidro, se présentait aujourd'hui à Santander. Averti une première fois en cours de faena par son "El Tajo" qui n'humiliait pas dans les leurres et présentait un réel danger, il lui servit néanmoins une faena méritoire qui aurait pu lui valoir un trophée lorsqu'il se profila pour l'estocade finale. Accroché et sonné lors du premier assaut, il fut brièvement évacué vers l'infirmerie avant de revenir au combat, débarrassé de sa chaquetilla. Mais cette fois-ci, c'est une cornada dans la face interne de la cuisse droite qui l'envoya au tapis, lui interdisant de poursuivre le combat.


Plaza de Toros de Cuatro Caminos de Santander,
Vendredi 29 juillet 2016.
Sixième de la Feria de Santiago.
Entrée : 1/2 arène
Toros de El Tajo y La Reina (5ème), bien présentés mais manquant de fond en général.

Juan Bautista, silence, silence a celui tué pour Caballero, oreille et oreille.
David Mora, vuelta al ruedo après pétition et ovation.
Gonzalo Caballero, qui débutait à Santander, blessé en estoquant son premier.


Ángel Otero a salué au cinquième.


PARTE FACULTATIVO DE CABALLERO.- "Traumatisme par corne de toro dane la face interne de la cuisse droite, avec une trajectoire de 10 à 12 cm. Après nettoyage et désinfection, la blessure a été suturée et un drainage mis en place. De la même manière, une incision de la face antérieure du cinquième doigt de la main gauche a été traitée à l'infirmerie des arènes, sans qu'il ne soit nécessaire d'évacuer le blessé vers la clínica Mompía".

 

 
@Javier Arroyo
@Javier Arroyo
@Javier Arroyo
@Javier Arroyo