Bayonne (30/07/2016) : Trois oreilles sous l'orage lors de la corrida de rejon...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
L'orage, la pluie se sont invités à la fête en deuxième partie de corrida et n'ont pas favorisé la prestation des trois rejoneadors présents.

Le bétail de Los Espartales à part le plus mobile 3ème, n'a pas donné le jeu escompté pour permettre une spectacle entretenu et complètement emballant.

Pablo Hermoso de Mendoza
Face au 1er, il exigea trop de sa noble charge en début de combat en de longues poursuites et le toro s'épuisa pour se figer queque peu. Le navarrais ne força pas trop son talent et fut malheureux avec le rejon de mort.
Le 4ème donnait des signes de mansedumbre et ne s'engageait guère. Hermoso fit l'effort de l'intéresser et le final plus enlevé souleva l'enthousiasme du public resté sous la pluie qui commençait à tomber. Une mort spectcaulaire bien que peu orthodoxe fit tomber un pavillon.

Manuel Manzanares
Il sera en difficulté au 2ème, qui avait un problème de patte et un caractère lui faisant chercher les planches. Exigeant beaucoup de sa monture pour arriver à intéresser l'Espartales, il finira par le fixer au centre où il exécutera ses poses de banderilles. Un rejon en arrière reduit le succès à un salut.
Au 5ème, alors que la pluie tombait drue, Manzanares va lutter contre un toro tardo et les éléments. Travail laborieux qu'un rejon de mort rapidement efficace rehaussera. Oreille.

Lea Vicens
Plus spectaculaire que ses collègues, la française s'est attirée les bonnes grâces du public rapidement. Au 3ème le plus mobile et le plus léger du lot, Lea va dérouler son répertoire dans un travail allant nénmoins a menos et mal conclu à la mort (1/2 rejon et 4 descabellos).
Sortant sous l'orage et sous quelques éclairs menaçants, elle va offrir notamment quelques quiebros qui vont emporter le public. Malgré quelques approximations, c'est sous l'ovation et au cri de "Lea, lea" qu'elle portera un rejon malheureusement au milieu du dos de son toro qui tombera rapidement tout comme l'oreille concédée.


Bayonne
Corrida de rejon
2/3 d'arènes
6 Espartales

Pablo Hermoso de Mendoza : silence/oreille
Manuel Manzanares : saluts/oreille
Lea Vicens : silence/oreille

Philippe Latour


Voir le reportage photographique : Philippe Latour