Bayonne (31/07/2016) : Oreille pour Juan Bautista et Sebastian Castella, les Montealto gâchent la fête...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
La pluie triste compagne avait décidé de tomber une grande partie de la journée. Miracle des toros au moment où le paseo s'ébroue, les nuages ont décidé de rester calmes, l'arène en blanc et rouge est remplie aux 2/3 et le paseo qui s'ébroue 100% français a fière allure.

Las, le lot de Montealto va venir ternir ce bel ensemble. Souvent manquant de forces et de caractère, les Montealto ne permirent qu'en de trop rares occasions aux toreros pourtant décidés de briller.
Au final, seuls Juan Bautista et Sebastien Castella finirent par chacun couper un pavillon en donnant quelques belles séquences muleta en main, Thomas Dufau n'eut quasiment aucune option.

JUAN BAUTISTA
Le 1er un auroch de 631kg, distrait et fuyard dans le capote de Juan Bautista. Profitant de la puissance que lui procurait son poids et en prenant le cheval par devant il fera tomber le groupe équestre avant d'aller au réserve prendre un dur chatiment. Chargeant tête haute dès les premiers muletazos de l'arlésien, le Montealto n'avait pas une charge très limpide des deux côtés et n'offrait quasiment aucune possibilité de faena. Entière al encuentro.
Le 4 sera superbement accueilli par des veroniques genoux en terre et le capote feuri de Jean Baptiste (chicuelina, orticina). Après deux piques chargeant de loin mais sortant seul, le toro va bien prendre le leurre sur les premières séries droitières. Toréant en cadence et en prenant le temps de faire les choses, Juan Bautista se heurte dès les premières passses de la gauche à un toro qui accuse le coup et l'ensemble baisse d'un ton les distances devant par force se réduire. 2/3 de lame sur un recibir et un descabello feront tomber le Montealto qui laisse un oreille dans les mains du torero.

SEBASTIEN CASTELLA
Le 2ème de l'envoi ménagé lors des deux contacts aux piques présentait une charge à la brusquerie génante d'autant qu'elle avait un faible parcours. En trois séries droitières le biterrois va règler le problème et mettre le toro à son bon vouloir. Dominé le toro va aller a menos et les distances se réduiront en fin de faena avec un final par molinetes forts appréciées. Malgré une épée basse, l'oreille réclamée tombera du palco.
Le 5ème s'affalera en debut de faena et rapidement sera affligé d'une grande faiblesse à la limite de l'invalidité. Expédition des affaires courantes.

THOMAS DUFAU
Mal servi par deux fois le landais bien que fort décidé ne put faire grand chose. Après un bon début à genou, la faena au 3ème s'éternisera un peu trop face à un animal qui figé n'avait que trop peu de charges à donner. Mauvaise conclusion estoc en main.
Bis repetita avec le 6ème qui lui aussi était affligé de faiblesse dès sa sortie. Deux contacts avec deux déséquilibres du cheval s'affaissant sur ses antérieurs ne trompèrent personne et après un début de faena par cambiadas et une première série de derechazos, le Montealto à la sortie d'une passe par le bas allait goûter le sable des arènes et à grand peine se releva pour être tué quelques passes d'un pinchazo hondo.


Bayonne - Corrida des Fêtes
2/3 d'arènes
6 Montealto
12 piques
Cavalerie Heyral

Juan Bautista : silence/oreille
Sebastien Castella : oreille/silence
Thomas Dufau : silence /silence


Philippe Latour

Voir le reportage photographique : Philippe Latour