• 1

Céret (14/07/2013 - tarde) : heureusement Robleño...

Photo : Anthony Pagano
Photo : Anthony Pagano
Corrida de clôture de l'édition 2013 de cette féria Ceretane. Les aficionados sont ressortis de la plaza déçus, tant on attendait des toros de la devise rouge et blanche tellement  appréciés ici. Les matadors ont pour leur part à moitié comblé les attentes du public.

 

Neuf toros ont aujourd'hui foulé le sable de la plaza, certains changés pour des motifs discutables.

Mais nous retiendrons la prestation de Fernando Robleño qui par les qualités que nous lui connaissons, réussit à sauver l'après-midi.

 

Fernando Robleño  donna de beaux détails face au premier (bis) à la cape et débuta la faena sur la corne droite de ce toro dangereux se retournant très vite après chaque muletazo. Fernando mena un réel combat avec un toro ne l'aidant pas, mais il put tout de même servir de valeureux muletazos. Le madrilène se fit avertir à plusieurs reprises et le toro se révéla inexploitable et il tua d'une entière en place après 1/5 de lame. C'est face au quatrième qu'il donna la meilleure faena de l'après-midi. Avec ce toro noble et la charge franche et répétitive sur la corne droite, Fernando étala un répertoire varié construit de muletazos longs et profonds. Fernando parvint à donner de l'émotion lors d'un combat principalement droitier malgré le danger omniprésent du toro. Il coupa une oreille après une entière en place et descabello.

Fernando Cruz fut mis en difficulté par ses deux adversaires au comportement exigeant et dangereux. Avec son premier très mal piqué sur quatre rencontres, le madrilène perdit beaucoup de terrain se laissant déborder par l'Escolar qui resta inédit. Avec le cinquième il resta digne face à un toro dangereux qui le bouscula spectaculairement sans conséquences. Il se retrouva en situation délicate en plusieurs reprises. Il donna des détails de bonne facture et salua après un 4/5 de lame tombée.

Ruben Pinar dédia son premier combat au public et donna d'emblée de bonnes séries sur la corne droite. Le toro fixe, noble et répétant dans la muleta aurait permis avec un peu plus d'insistance à Ruben de conclure la faena de meilleure manière. Il effectua une vuelta protestée après une entière en place au deuxième envoi. Avec le sixième ter, appartenant à la ganaderia "Fidel San Roman" le matador ne put rien faire malgré technique et courage avec ce toro de peu d'options. Ruben resta digne dans la difficulté et salua pour ses qualités démontrée après une lame entière en place.

 

Anthony Pagano

 

Fiche technique :

Sept toros de la ganaderia "José Escolar Gil" et deux de celle de "Fidel San Roman".

-José Escolar Gil: Le premier fut remplacé par un toro du même fer car blessé sur le flanc par un coup de corne vraisemblablement. Les toros , bien présentés et armés, furent pour la plupart mal piqués et seul le quatrième fut réellement intéressant lors du troisième tiers. Le sixième toro fut remplacé par un toro de la ganaderia "Fidel San Roman" changé à son tour par un exemplaire du même fer pour boiterie.

Dimanche 14 Juillet 2013. Après-midi.

Entrée : Plein.

Durée de la course :2h45.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol :18.

Poids des toros : 530, 510, 490, 490, 510 et 540 kgs. (Poids des sobreros non communiqués)

A noter :

-Les prix du meilleur picador de l'ADAC et du club taurin la muleta d'Arles ne furent pas remis.

- Ramon Moya Rodriquez salua après avoir banderillé le quatrième exemplaire.

-Le prix du meilleur picador remis par le club taurin de Bruxelles fut attribué à Daniel Lopez Candel.

 

Fernando Robleño (Vert olive clair et or) : Applaudissements / 1 Oreille.

Fernando Cruz (Bleu roi et or) :Silence / Saluts.

Ruben Pinar (Violet et or) :Vuelta / Saluts.