Valencia (17/03/2017) : Puerta Grande pour Roca Rey et oreille pour El Fandi...

  • Imprimer

Plaza de Valencia
Plaza de Valencia
Tarde de “no hay billetes” à Valencia et triomphe du matador de toros Andres Roca Rey qui coupe une oreille de chacun de ses toros de Núñez del Cuvillo et sort a hombros des arènes de la Calle Xátiva.

De retour après sa blessure de Andújar, la semaine dernière, le péruvien s'est imposé sans coup férir face à son premier, un exemplaire flojo qui ne se livrait guère qu'il domina de sa fermeté et de sa décision avant de le coucher d'une belle estocade. Devant l'animal qui clôturait l'envoi, Andres Roca Rey fit se lever les arènes en le toréant à la naturelle, le capote à une main. Après un début de faena par passes changées dans le dos, suivies d'une arucina, il sut tenir compte des conditions de son toro qui allait a menos, maintenant l'intensité de son combat sur la courte distance. Une morte en deux fois ne pouvait lui enlever le bénéfice d'un trophée supplémentaire, qui lui offrait la Puerta Grande de Valencia.
El Fandi ne connecta pas avec son premier Núñez del Cuvillo mais sut se hisser au niveau du grand quatrième qui se révéla le meilleur de l'envoi. Une entière concluante libérait une oreille pour le torero de Granada.
Le sorteo fut défavorable à José María Manzanares qui ne bénéficia d'aucune option de succès, que ce soit face au deuxième Núñez del Cuvillo comme devant le sobrero de Victoriano del Río sorti en cinquième position. Deux silences pour l'Alicantin.


Plaza de toros de Valencia.
Vendredi 17 mars 2017
Lleno de “no hay billetes”.
Toros de Núñez del Cuvillo et de Victoriano del Río (5ème) de présentation hétérogène et manquant de force en général. Meilleur le grand quatrième, avec classe et fond.

El Fandi, silence et oreille après avis
José María Manzanares, silence et silence
Roca Rey, oreille et oreille

 

Voir le reportage photographique : Plaza de Valencia