• 1

Arles (16/04/2017 - matinale) : Trois oreilles pour Adrien Salenc, a hombros...

@ElTico
@ElTico
Belle ambiance pour cette novillada de Feria, avec une entrée équivalente, voire supérieure à celle enregistrée à l'occasion de la corrida concours de la dernière Feria du Riz. C'est dire si cette affiche 100% française, qui aurait pu à une certaine époque passer pour du folklore local ou une opération promotionnelle, a toute sa légitimité dans le programme d'une Feria en Arène de première cétagorie.

Et à toro passé, une course entretenue avec un novillero a hombros, qui aurait pu être accompagné sans maladresse à l'épée de la part de ses compagnons de cartel. Et le Los Galos qui remporte le Prix au meilleur novillo, qui aurait pu être attribué à au moins deux autres des exemmplaires sortis en piste.
Quant à Adrien Salenc, touchant de bonheur les deux oreilles de l'ultime de Gallon en mains, il avait bien besoin d'un triomphe pour lancer cette temporada si importante pour lui, qui plus est sur ses terres Arlésiennes.

Laurent ElTico Deloye


La chronique d'Alexandre Guglielmet :

Andy Younes reçut de très belle manière "Mirasol" de Fernay , par veroniques pieds joints, enchaînées de tafalleras et calecerinas au centre du ruedo. Le novillo prit deux piques mesurées par le fer de "Puchano" avant que Tibo n'aille au quite par tafalleras bien exécutées. Brindis de l'arlésien au conclave et début tambour battant par cambios plein centre. Face à cet exemplaire noble, Andy prit instantanément la droite pour deux séries de haute facture qui déclenchèrent logiquement la musique. Connectant avec le public, Andy profita des belles charges de "Mirasol" pour lui dessiner des tandas ambidextres très a gusto. Il terminera son combat dans des terrains plus intimistes avant des bernardinas de clôture très serrées , faisant passer quelques frissons. Entière d'effet lente dû à la caste du novillo, après pinchazo, qui libéra naturellement la première oreille de la matinée.

Le quatrième de nom "Artesano" appartenant à la ganaderia San Sebastian fit un aller retour dans le toril avant de vraiment se décider à sortir. Andy lui dessina deux largas de rodillas en guise de capoteo d'ouverture, avant de dessiner des veroniques d'une extrême douceur. Le pensionnaire de la famille Vangelisti prit deux rations de fer, avant de voir l'arlésien dédier son combat aux étagères. Devant cet animal a demi-charge et posant son lot de complications, Andy n' eut pas son rayonnement habituel mais parvint tout de même à livrer quelques bons passages gauchers.En fin de faena ,il joua le tout pour le tout en tentant de faire monter l'intensité sur la courte distance mais un échec répété aux aciers fit aussitôt retomber la temperature.


"Ganancioso" de Santa Ana réfléchit beaucoup à sa sortie.Tibo Garcia le conduira par deux fois au groupe équestre où il mit bien les reins, mais en sortant seul. Adrien Salenc alla au quite par chicuelinas où l'on put deviner une corne gauche peu évidente. Brindis à Juan Bautista.Tibo dut composer avec un novillo mobile mais manquant cruellement de classe et donnant des coups de tête lors des échanges. Guère aidé par les conditions de son adversaire et gêné par un vent soufflant par rafales, Tibo, volontaire, ne démérita pas mais le bicho l'empêcha de pouvoir développer sa tauromachie. Il tua d'un tiers de lame suivi de plusieurs coup de verdugo.
"Tibia Sol" de la ganaderia de Cuillé se révéla intéressant sous la double pique de Gabin Rehabi. A la muleta, l'utrero montra vite des signes de faiblesse et fut économe en longueur de charge.Tibo, peu aidé, par les dispositions de son adversaire, parvint à lui tirer quelques séquences classiques très douces mais sans que l'ensemble ne puisse vraiment prendre en envergure. La série finale de luquecinas ne changera pas plus la tendance.Entière suivie de trois coups de descabellos. Ovation avec salut au centre.


Adrien Salenc , hérita en premier lieu d' "Artillero" de Los Galos qui donna une belle transmission dans le capote vibrant du Nîmois. Face au groupe équestre, l'astado se mit évidence par deux fois sous le fer très précis de Mathias Le Forestier , qui sortit sous des applaudissements nourris. S'en suivi un quite d'Adrien très enlevé par calecerinas avant de brinder à l'assistance. Entame du troisième tiers très convaincante, par six muletazos les pieds rivés au sol, avant de servir molinette et un long pecho pour remater. Trouvant le bon sitio à un novillo mobile mais pas toujours franc dans ses charges, Adrien se comportant en "novillero" , réalisa , sous la musique , une faena intense de très bon niveau où il culmina sur des naturelles pleine de fluidité et de temple. Grosse frayeur en fin de combat où il se fit spectaculairement accrocher , miraculeusement sans conséquences. Entière au deuxième assaut. Oreille.
"Ginastico" des frères Gallon se montra très doux dans le capote de salida d'Adrien.C'est en toute logique qu'il lui fit administrer deux légers puyazos.Entame de dernier tiers remplie d'envie, par des muletazos à genoux le long des planches après un brindis à l'artiste Tom Garcia et sa compagne. Devant ce gallon de bon son , le Nîmois construit une faena bien mené. Précis dans ses toques et ses placements, il embarqua le gallon dans des échanges de grandes qualités, qui trouvèrent leurs paroxysmes sur de magnifiques naturelles lechées. Lorsque le Gallon baissa de ton en fin de combat, il varia le répertoire de son trasteo pour maintenir l'intensité acquise précédemment. Il paracheva cette prestation par une lame concluante.Deux oreilles.


Arènes d'Arles (13)
Dimanche 16 avril à 11h
Beau temps mais très venteux
6 novillos de Fernay, Santa Ana, Los Galos, San Sebastian, Cuillé et Gallon
1/2 de plaza apparent
Durée : 2h40


Andy Younes : Oreille / légers applaudissements
Tibo Garcia : applaudissements après avis / Ovation avec salut au centre.
Adrien Salenc : Oreille / Deux oreilles


Adrien Salenc sortit en triomphe.
Le prix du meilleur novillo fut attribué à Los Galos.
Le trophée remis par la jeunesse taurine du pays d 'Arles fut attribué à Adrien Salenc.

 

Alexandre Guglielmet

 


Voir le reportage photographique : ElTico

 

 

Arles - Feria de Pâques - Résume novillada dimanche matin from www.juan-bautista.com on Vimeo.