Mugron (17/04/2017 - matinale) :le Bonheur est dans le ruedo...

  • Imprimer

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Moment très attendu que cette présentation en non piquée de Clément, Dorian et Yon, les trois élèves de l’école taurine Adour Aficion. Ce fut un vrai régal de voir ces trois jeunes garçons face à l’excellent bétail des frères Bats. De présentation adaptée à l’évènement, les trois erales par la caste et leur noblesse ont permis aux novilleros de montrer ce dont ils étaient capables tout en prenant un plaisir communicatif à toréer. Si on ajoute à cela plus de milles personnes sur les gradins, un grand soleil vous avez tous les ingrédients d’une matinale taurine qui restera dans les mémoires du nombreux public présent.

Le premier eral est un joli colorado d’origine Luis Algarra .Abanto très vite il embiste dans la cape de Clément Hargoux. Le bicho est noble et encasté. Après une légère baisse de régime à la sortie des banderilles, il se reprend et charge avec une grande caste et répète inlassablement dans la muleta du jeune bordelais. Le garçon s’applique et enchaîne de bonnes séries. Comme souvent en non piquée avec un novillo exceptionnel, ce dernier prend le dessus sur le novillero. Sans démériter, Clément a du mal en fin de faena à mettre en valeur les qualités de l’Alma Serena. Dans le callejon, des tractations commencent dans le but de gracier le toro. Même si cela ne se fait pas en non piqué, on pouvait envisager de le conserver pour le tienter face au cheval et décider d’en faire un reproducteur dans une lignée de créations récentes. Pas de pétition du public, le novillero prend l’épée de verdad pour une entière en place. Grande ovation à la dépouille de l’Alma Serena lors de sa vuelta al ruedo et au moment de l’arrastre. Tel a été le destin, peut être au parfum d’inachevé, d’un grandissime toro. Clément coupe une oreille qu’il promène radieux autour du ruedo, quel plaisir de voir la joie d’un gamin qui travaille depuis de nombreuses années pour pouvoir commencer une carrière de torero.

Le second est un negro typé Miranda de Pericalvo. Dorian Canton le reçoit avec élégance au capote .Et construit à la muleta une faena simple, appliquée, un peu empruntée car on sent le garçon crispé par l’enjeu. Il finit par se libérer et la faena va à mas. Bien aidé par la noblesse de l’eral, il réalise en fin de faena d’excellentes séries à droite, données avec temple et portant sur le novillo. Le final par Luquesinas est un peu accroché, mais il y a chez ce garçon un potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer. L’estocade, 9/10ème en place est efficace et permet au béarnais de couper deux oreilles. L’arrastre est très applaudie.
Le premier eral a été exceptionnel, le second très bon. Le dernier ne sera que bon. Mais il permettra à Yon Lamothe de réaliser une faena de très grande qualité ; Il reçoit le bicho avec efficacité et élégance à la cape ; Il commence sa faena à genoux alternant arrucinas et derechazos. L’un de ces derniers, incroyable de lenteur, est à montrer dans toutes les écoles taurines. Les séries suivantes, à droite et à gauche, sont à la fois élégantes et templées. Le jeune novillero a une exceptionnelle capacité à s’adapter au novillo modifiant si nécessaire, spontanément, la série qu’il avait prévu de faire. La fin de faena baisse un peu de ton car l’eral va à menos. Après une très belle série de passes d’adorño, le torero de Tartas s’engage pour une entière concluante. Il coupe lui aussi deux oreilles/.
Les deux éleveurs sont appelés à saluer. Yon et Dorian se partagent le prix offert par la Peña Taurine Mugronnaise et les trois novilleros celui des organisateurs du Sud-Ouest.
Un petit geste amical vers Richard Milian qui n’est pas peu fier de ses élèves et le public ovationne la sortie des trois novilleros accompagnés des autres apprentis d’Adour Aficion.

 

Fiche technique :
Mugron, novillada non piquée des Pâques Taurines
3 erales d’Alma Serena, exceptionnel le premier, excellent le second et bon le troisième pour
Clément Hargoux : une oreille
Dorian Canton : deux oreilles
Yon Lamothe : deux oreilles
Vuelta au premier novillo
Salut des ganaderos à l’issue de la course
Prix de la Peña Taurine Mugronnaise à Dorian et Yon
Prix des organisateurs du Sud-Ouest aux trois novilleros qui débutaient en non piquée
Plus de mille personnes sur les gradins qui eux aussi ont trouvé le bonheur dans le ruedo

Thierry Reboul


Voir le reportage photographique : Philippe Latour