• 1

Saint-Martin de Crau (29/04/2017) : Les deux seules vueltas pour Octavio Chacón et Javier Cortés...

©ElTico
©ElTico
La Feria de la Crau 2017 s'ouvrait ce samedi après-midi sur une corrida de competencia entre élevages français. On le sait, l'exercice est difficile. Une corrida "classique" peut-être sauvée par un ou deux exemplaires supérieurs. Dans le cas présent, les ganaderos envoient un seul et unique représentant. Celui qu'ils jugent le plus à même de défendre leur devise.

Côté présentation, tous ont fait forte impression lors de leurs premières foulées en piste, finalement la seule chose qu'un éleveur maîtrise... Par la suite, leurs comportements ont été hétérogènes, aucun des toros présentés n'étant réellement complet mis à part peut-être le Jacques Giraud sorti en première position, dont une oreille fut demandée pour son matador Octavio Chacón sans que la Présidence ne la concède pour cause d'épée défaillante. Un Octavio Chacón par ailleurs très en vue cet après-midi, que l'on reverra avec plaisir dans notre Pays durant la temporada.

Comme rapporté ci-dessus, le toro de Jacques Giraud ouvrait la course et fut accueilli avec beaucoup de décision par le torero de Prado del Rey pour deux rencontres avec la cavalerie. A la muleta, il se révéla noble et doux sur le piton droit, la corne gauche se montrant plus rétive. Octavio Chacón lui servit de belles séries liées et templées sur la corne propice, avant une vilaine épée dans l'épaule qui retint à coup sûr le Président de sortir son mouchoir blanc... Ce qui lui valut une belle mais injuste bronca, la dépouille de "Nuevo" étant quant à elle chaleureusement applaudie.
Le Jalabert Frères sorti en quatrième position resta inédit au premier tiers, du fait d'une lidia désastreuse. De plus, "Marques", après avoir malgré tout montré une belle noblesse dans les capes, se blessa à la main droite, ce qui conditionna defavorablement la suite de son combat. Dommage, car solicité de loin par Octavio Chacón en début de faena, le Jalabert répondit à toutes les sollicitations, ses limites physiques ne lui permettant malheureusement pas d'aller au bout de ses nobles intentions.

Le Granier frères sorti deuxième prit trois piques avec application. Malheureusement, "Bambouco" laissa une bonne partie de son moral dans le peto et se révéla noble mais sans chispa dans la muleta d'un Pérez Mota que l'on a connu plus inspiré. Une entière tendida clôturaît les débats.
"Rabanito" de Pagès-Mailhan alla prendre trois piques lointaines et applaudies. Au troisième tiers, Pérez Mota confirma qu'il n'était décidément pas dans un bon jour face à un toro qui, sans être de grande classe, méritait certainement meilleur traitement.

Javier Cortés envoya par trois fois "Galant", de Tardieu Frères, sous le fer. Après un beau tercio de banderilles qui vit Marco Leal invité à saluer, le toro, arrêté dans la muleta du torero madrilène, ne lui laissa guère d'option pour s'illustrer, sinon que de tenter d'arracher l'oreille au combat rapproché. En vain après une mort en deux fois.
Le toros des héritiers d'Hubert Yonnet sorti en dernière position prit trois piques spectaculaires, son picador Gabin Rehabi étant chaleureusement ovationné à sa sortie du ruedo. Là encore, "Mayoral" se figera rapidement en début de faena. Cortés, à base de courage et d'abnégation, réussira cependant à lui construire une faena dans des terrains rapprochés, le toro conservant une belle présence en piste. L'entière résultera tendida au deuxième essai, et nécessitera deux descabellos.

 


Arènes Louis Thiers de Saint-Martin de Crau,
Corrida de Competencia ganadera
Samedi 29 avril 2017
Entrée : 2/3 d'arène
Toros de Jacques Giraud, Granier Frères, Tardieu Frères, Luc et Marc Jalabert, Pagés-Mailhan et Hubert Yonnet.

Octavio Chacón, vuelta al ruedo après pétition et silence
Pérez Mota, silence et silence
Javier Cortés, saluts et vuelta al ruedo après avis

Laurent ElTico Deloye


Voir le reportage photographique : ElTico