• 1

Alès-en-Cévennes (28/05/2017 - matinale) : Manolo Vanegas a hombros pour sa despedida de novillero...

@ElTico
@ElTico
Comment aborder sa dernière novillada piquée, à huit jours de son alternative dans des arènes de première catégorie et au sein d'un cartel prestigieux ? Manolo Vanegas ne s'est pas posé de question et s'est donné, comme à son habitude, de tout son coeur à ces arènes du Tempéras auxquelles ils a beaucoup donné et qui le lui rendent bien.

Jusqu'à l'accrochage, il est allé voler les quelques passes que lui concédait l'Escolar Gil sorti en troisième position. Tout juste peut-on lui reprocher un petit manque de lucidité quand ses deux novillos "qui permettaient", le Cuillé sorti deuxième et le Puerto de San Lorenzo quatrième, ont baissé de ton et qu'il a inconsidérément alongé ses faenas... Mais ne peut-on qualifier cet excès de passes, qui résultat un poil chiffonné, d'excès de générosité ? En tous cas, nul doute que l'on reverra avec plaisir Manolo Vanegas à l'échelon supérieur, en terres cévenoles...

Laurent ElTico Deloye


La chronique d'Alexandre Guglielmet :

En ce dimanche matin de feria alesienne, Manolo Vanegas, qui prendra l'alternative dans huit jours du côté de Vic Fezensac, s'enferma face à quatre novillos de différents élevages : Valverde, Cuillé, Escolar Gil et Puerto de San Lorenzo.

Le premier novillo marqué du fer de Valverde se montra réservé dans le capoteo de réception de Manolo Vanegas. Lors d'une double rencontre face à la cavalerie, le pensionnaire de Coste-Haute mit beaucoup de temps à se décider à rencontrer le lancier. Contre le peto, le Valverde montra de la force et de la sauvagerie étant à deux doigts de renverser la monture. Au dernier tercio, le novillo se révéla de suite très dangereux, avec de la violence à revendre. Comme à son habitude, le vénézuélien se montra très vaillant, frôlant souvent la correctionnelle. Il parvint à base de volonté et de courage à arracher de sincères derechazos. Mort en plusieurs temps. Ovation avec Salut.

Manolo Vanegas entendit les premiers olés nourris de la matinée après un capoteo très soigné et alluré face à un exemplaire de Cuillé. Le novillero s'appliqua à mettre en suerte le brave bicho pour l'envoyer par deux fois face au lancier. Belle entame de muleta par des doblones bien dessinés, avant de prendre la droite pour une série de belle facture, laissant apparaître de belles qualités au Cuillé. Profitant du bon jeu offert par son utrero, Manolo très poderoso et varié dans son toreo réalisa une faena plaisante qui connut les meilleurs moments sur le piton gauche. En fin de trasteo, il eut le tort d'insister alors que le bicho avait clairement baissé de ton, ce qui occasionna une chute d'intensité de sa prestation. Pinchazo suivi d'un trois quart de lame d'effet rapide, délivrant la première oreille de l'encerrona.

Manolo réceptionna le novillo d'Escolar Gil par une larga de rodillas enchaînée par des veroniques, genoux ployés du plus bel effet. L' utrero prit deux rations de fer sans montrer une grande bravoure, avant que le protégé de Didier Cabanis ne dessine un quite par veroniques très appliquées. Dès les premiers échanges muleteros, l'astado sortit peu de qualité de ses charges, se retournant sur les chevilles et jouant des pitons. Sur un échange gaucher, le bicho s'arrêta en milieu de charge pour infliger une forte voltereta au vénézuélien. Revenant le couteau entre les dents, Manolo s'arrima comme un lion pour aller voler de précieuses et inespérées naturelles à cet animal mal intentionné. Ovation avec salut après un trois quart de lame trasera mais rapidement concluant.

Le dernier du Puerto de San Lorenzo se comporta en brave sur deux contacts pris avec force, déplaçant ainsi la monture. Manolo se charga lui même de poser les banderilles lors d'un tercio enlevé et debordant 'alegria. Début de faena de haute facture, par cinq muletazos immobiles la main gauche posée sur les planches. Bénéficiant des bonnes charges du Puerto de San Lorenzo, Manolo édita une prestation complète et ambidextre qui ravit les tendidos. Sous les airs musicaux et dans une étoffe précise, il embarqua le novillo dans des séries bien templées et cadencées. La fin de combat fut quant à elle moins fluide, faute à un animal baissant de pied. Il conclut par une tanda de manoletinas enchaînées par une passe dans le dos ultra serrée, avant de loger une entière fulgurante sin puntilla. Deux oreilles.


Arènes du Temperas à Alès (30)
Dimanche 28 mai à 11h
4 novillos de Valverde, Cuillé, José Escolar Gil et Puerto de San Lorenzo.
1/2 plaza.
Beau temps
Durée : 1h50


Manolo Vanegas : Ovation avec salut / Oreille après avis / Ovation avec salut / Deux oreilles


Manolo Vanegas sortit par la grande porte de la plaza.
A l'issue du paseo, diverses associations et clubs taurins ont remis des trophées et des souvenirs à Manolo Vanegas.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico