• 1

Vic-Fezensac (03/06/2017 - matinale) : Toréer sous la pluie...

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Quand on vient à Vic, il est un vêtement qu’il ne faut pas oublier, c’est le poncho ou le KWAY. La pluie s’est invitée au moment du paseo et n'a pas cesser de tomber. Le ruedo étant devenu impraticable, à la demande des cuadrillas, le président a suspendu la novillada d’ouverture de la Féria 2017 après l’arrastre du second utrero.

Le public s’est retiré frustré car la présentation et la pelea des deux premiers et seuls novillos du jour, laissaient présager d’une matinée de toros dans l’esprit de la cité gersoise. Très bien présentés et armés, les Raso del Portillo braves au cheval se sont montré exigeants à la muleta mettant en difficulté les jeunes toreros.

Le premier prend trois piques en mettant les reins. A la muleta, il prend le dessus sur un Mario Palacios qui recule à chaque passe. Tout devient rapidement pour le torero difficultés et complications. La mise à mort est laborieuse et c’est à la limite du troisième avis qu’un énième descabello fait tomber le novillo. sifflets pour le novillero.

Le second est un superbe toro au port de tête altier qui prend une première pique à la sauvette à la sortie du patio de caballos. Il prend par la suite trois piques en poussant avec force provoquant une chute spectaculaire à la première. A la muleta, il est lui aussi exigeant. Miguel Pacheco, dans une ruedo devenu un bourbier, l’entreprend avec courage pour des séries de trois passes sur les deux côtés. Le garçon manque de dominio mais il ne recule pas. Malgré une estocade légèrement tombée, il aurait mérité l’oreille que le public réclamait et que le président a cru bon de ne pas donner. Ovation à l’arrastre, vuelta chaleureuse, malgré la météo pour le novillero et bronca pour le titulaire du palco.

Une fois le novillo évacué, grand conciliabule entre le président, les organisateurs et les peones, Fernandez Sanchez en tête, et la novillada est suspendue. Sage mesure compte tenu de l’état de la piste et déception de ne pas voir en piste les deux derniers Raso del Portillo.


Fiche technique
Arènes de Vic Fezensac, novillada de la Féria 2017
Novillos de Raso del Portillo bien présentés, braves au cheval, intéressants à la muleta.
Mario Palacios : sifflets après deux avis
Miguel Pacheco : vuelta avec forte pétition, bronca à la présidence
Sept piques, cavalerie Bonijol
Pluie incessante, la novillada est suspendue après le second novillo
Président : Thomas Thuriès
Un quart d’arène

Thierry Reboul


Voir le reportage photographique : Philippe Latour