• 1

Beaucaire (30/07/2017) : L'unique oreille du 70ème Anniversaire de la Ganaderia Francois André, à Tibo Garcia...

©ElTico
©ElTico
La Ganadería François André a fêté dignement son soixante dixième anniversaire dans les arènes de Beaucaire, en présentant un lot digne d'intérêt qui n'a finalement laissé qu'une oreille entre les mains de Tibo García pour cause, notamment en ce qui concerne un "Juanito" très à son avantage aujourd'hui, de mauvais maniement des aciers.

Le premier novillo eut un peu de mal à se fixer dans la cape de Mario Palacios. Il prend une première pique poussée sans avoir été mis en suerte, puis une deuxième plus légère. Après un début de faena par cambiada, le François André cherche rapidement l'abri des planches. Une fois ramené au centre de la piste, il se révèlera maniable mais sans classe. Le final se déroulera dans le terrain de prédilection de l'utrero, aux tablas, sur des séries ambidextres sans épée avant manoletinas et une entière trasera. 

Le quatrième prend deux piques lointaines, la seconde déclenchant la musique de l'Orchestre des arènes Chicuelo II. La faena ambidextre est très classique, bien maitrisée par l'espagnol face à un novillo noble mais manquant d'un poil de force. Elle ne convainc cependant pas les tendidos avant une entière un poil basse mais suffisante pour coucher l'astado, le puntillero le relevant une fois. La vuelta est effectuée sous les sifflets d'une partie du public...

Le deuxième de l'envoi, dévolu à Juan Silva "Juanito" prend une mauvaise première pique après avoir été particulièrement mal mis en suerte. La deuxième est plus soignée mais rectifiée. Lors de la faena, cet exemplaire ne laissera que peu d'opportunités au Portugais de s'exprimer, sa charge se révélant courte et présentant de gênants coups de tête. Une demi-épée en place clôturera les débats.
Le cinquième prend deux piques avec application, la première sans mise en suerte. Initiée par le bas, la faena ira a mas sur les deux rives du fait du torero et de la belle condition du novillo qui répètera avec bravoure et noblesse et se grandira dans le combat. La mort défectueuse d'une entière et deux descabellos, fera perdre à "Juanito" le bénéfice de cette belle prestation.

Au troisième, Tibo García soigne les mises en suerte et son François André prend deux piques avec classe. Le tercio de banderilles, face à un astado un peu tardo, est compliqué. Très rapidement en début de faena, le novillo de révèlera violent. Tibo García tentera de lier les séries, ce qui se révèlera particulièrement incommode face à cet exemplaire noble mais à la tendance à terminer les passes par le haut. La mort s'effectuera en deux fois de trois quarts de lame sin puntilla et entraînera l'octroi de la première oreille de la tarde.
Le sixième et dernier de l'envoi montrera des signes de faiblesse et sera protesté dès après sa première et unique rencontre avec le groupe équestre. La faena sera une suite de rendez-vous manqués, le novillo s'affalant régulièrement en fin de séries, contraignant ainsi Tibo García à en terminer d'une entière en place.

 

Arènes de Beaucaire 
Dimanche 30 juillet 2017
Entrée : Une demie-arène
Novillos de François André, à l'occasion du 70ème Anniversaire de la ganadería, bien présentés et astifinos d'armure, donnant du jeu en général, meilleur le cinquième, pour :

Mario Palacios, saluts et vuelta al ruedo avec division d'opinions
Juan Silva "Juanito", saluts et vuelta al ruedo après avis
Tibo García, oreille et silence

A la fin du paseo, une minute de silence a été observée en mémoire des toreros récemment décédés.
"Juanito" a invité le ganadero, Frédéric Lautier, à l'accompagner dans sa vuelta al ruedo à l'issue de son combat face au cinquième.
C'est Rafael Agudo Gomez, de la cuadrilla de Tibo García, qui remporte le Prix au meilleur picador remis par le Club Taurin La Muleta d'Arles.


Laurent ElTico Deloye


Voir le reportage photographique : ElTico