• 1

Almodovar del Campo (16/09/2017) : Dernière oreille pour Pablo Aguado avant l'alternative, le jeune Emilio Breso triomphe dans ses terres...

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Almodovar del Campo, village de 6500 âmes dans la province de Ciudad Real, étonnant d'y trouver une arène moderne de 5000 places. Se donnait dans le cadre des fêtes locales une novillada, premier des deux spectacles taurins (demain corrida avec Curro Diaz et Diego Urdiales).

Devant un tiers de plaza, ont défilé Pablo Aguado, Emilio Breso et Angel Tellez opposés à un lot santa colomeño de Joaquin Buendia. De présentation adaptée à la catégorie de l'arène (ce qui explique la monopique) à l'exception du 1er faible, ils présenteront tous leur lot de difficultés serrant de près les toreros. Très encasté sera le deuxième, puntillé avec la bouche close, un océan de noblesse sera le cinquième.

Pablo Aguado faisait sa despedida de novillero. Il fit preuve d'une grande maturité. Avec le 1er faible mais noble sur le côté droit, il parsema sa faena de détails torero. La conclusion aux aciers sera compliquée par une forte voltereta heureusement sans conséquence et réduira le succès à un simple salut.
Bien débuté au capote le combat au 4ème brindé à sa fidèle équipe ira de mas a menos, la charge du Buendia désordonnée pesant sur l'homme. Une entière en entrant droit fera tomber la dernière oreille de la carrière de novillero du sévillan qui prendra l'alternative à Seville le 23 septembre prochain des mains d'Enrique Ponce.

Emilio Breso est un local. Sa réputation n'a pas franchi les frontières de sa province. Très vert et avec peu de recours on sent bien qu'il toréé peu. C'est dommage car il tomba sur le meilleur lot. Il se vit dévorer par l'exigent deuxième et dont la caste vive finit par l'envoyer en l'air de manière angoissante. Ce novillo n'ouvrit jamais la bouche même avec une épée dans le corps. Il finit par tomber peu avant le 3eme avis.
Le 5ème offrait des deux côtés une charge noble, franche et entretenue. Breso en dessous des possibilités du novillo donna tout ce qu'il put dans un ensemble qui manquait néanmoins de classe et de style. La faena fut longue et du goût du public, qui soutint son torero. L'entiere portée avec foi eut rapidement raison du noble Buendia faisant tomber deux oreilles.

Le lot de Angel Tellez présentait pas mal d'aspérités, que le madrilène ne sut pas toujours gommer ce qui est normal vu le peu de novilladas encore à son actif. Avec le 3eme il laissa entrevoir de belles qualités mais la charge devenue incertaine ne lui permit pas de construire avec continuité sa faena.
Le 6eme se décomposa assez vite et mit en difficulté Tellez qui eut beaucoup de mal avec les aciers, le Buendia tombant peu de temps avant le 3ème avis.

Plaza de Toros de Almodovar del Campo
Novillada
1/3 d'arene
6 Buendia -6 piques

Pablo Aguado salut - oreille
Emilio Breso silence -2 oreilles
Angel Tellez silence - silence

 

Philippe Latour