• 1

Bouillargues (07/10/2017) : Dorian Canton et Alain Tardieu remportent les prix...

En ce samedi 7 octobre, la peña "La Embestida" organisait sa traditionnelle novillada sans picador "concours". Au programme six erales de différents élevages français : Héritiers de François André, Turquay, Durand, Alain Tardieu, Giraud et La Paluna.

Côté piétons les postes étaient attribués à Dylan Raimbaud (Rhône Aficion), El Rafi (C.F.T) et Dorian Canton (Adour Aficion).


"Jugador" , Ganaderia des héritiers de François André :
Dylan Raimbaud le salua par des veroniques plaisantes avant que le Rafi ne dessine un quite très serré par chicuelinas. A la muleta, le bicho se révéla très mobile, malgré un côté manso qui s'accentuera en fin de combat. Au dernier tiers, l'arlésien débuta par la gauche, corne plus propice, servant des séries irrégulières en esthétisme. Sur la rive droite, Dylan fut cette fois mis à l'épreuve face à un animal ayant tendance à serrer. Malgré quelques derechazos méritoires, il ne fut jamais en mesure de s'imposer. En fin de combat, le François André prit refuge aux tablas, obligeant le novillero à lui imprimer les derniers passages dans cette querencia. Mort par une demie très basse suivie d'un coup de verdugo. Ovation avec Salut après avis.

"Indeciso" Ganaderia Turquay :
Le Turquay se retourna court dans le capoteo de salida du Rafi. Le Nîmois écouta ensuite une forte ovation après un tercio de banderilles très brillant. Brindis à Thomas Ubeda et Geoffrey Chastel. Sur les premiers échanges muleteros, l'astado se révéla juste de force avant de se montrer de plus en plus compliqué au fil des séries. Face à ce bicho se retournant court, Rafi, sûr de son toreo et de sa technique, parvint à tirer quelques muletazos isolés intéressants mais sans que le tout ne puisse monter en relief. Il terminera son trasteo le long des planches par deux séries pleines de stoïcisme avant de tuer d'une lame tombée au quatrième envoi. Vuelta après avis.

"Cazador" Ganaderia Durand :
Le Roland Durand rentra avec beaucoup de transmission et de classe dans le capote templé de Dorian Canton. Dès l'entame de faena, l'on comprit vite que Cazador était un très bon novillo. Face à ce collaborateur possédant une très belle noblesse et beaucoup d'alegria dans ses embestidas, le protégé de Richard Milian livra une prestation aboutie. Sous les airs musicaux, il laissa bien courir la main afin d'embarquer son opposant dans de profondes séries ambidextres bien templées et cadencées, signant ainsi les plus beaux échanges de la tarde. En fin de combat, le Durand ira chercher refuge aux planches, ternissant la belle prestation du bravo. Une mort défaillante ota à Dorian les deux oreilles qui lui semblaient promises. Vuelta et forte ovation à l'arrastre avec quelques demandes de vuelta posthume.

"Lunero" Ganaderia Alain Tardieu :
Le Tardieu mit en difficulté Dylan sur les capotazos initiaux avant que Rafi ne subisse, lors d'un quite, une voltereta sans conséquence. Lors d'une pose de banderilles, Julien Merenciano connaîtra la même mésaventure, sans gravité. Au dernier tiers, le Tardieu se montra très exigeant et encasté, demandant les papiers sur chaque muletazo avec une forte présence en piste. Après des bonnes tandas sur chaque bord, Dylan se fit violemment prendre, miraculeusement sans blessures apparentes. Revenant diminué physiquement mais avec le couteau entre les dents, le protégé de Tino Lopes servit des séries vibrantes, connectant ainsi avec des tendidos frémissants sur chaque échange. Hélas, une mort en cinq assaut lui enleva tout espoir de trophée. Vuelta et ovation à l'arrastre.

"Avatares" Ganaderia Giraud :
Rafi lidia par fuera ce pensionnaire de la tour du Cazeau qui serra notamment l'homme sur le piton gauche. Devant un astado mobile, manquant un tantinet de classe et aux intentions pas toujours claires, Rafi éprouva quelques difficultés, ayant du mal à trouver la bonne carburation à donner à son trasteo. Malgré quelques passages agréables, le Nîmois ne parvint pas à transmettre sur les tribunes, laissant une impression en dents de scie. Mort longue et défaillante. Silence après deux avis.

"Bromeo" Ganaderia "La Paluna" :
Dès le début de faena le bicho se montra manso, prennant refuge aux planches. Devant ce paramètre, Dorian Canton montra une belle technique et une grande quiétude. A base d'abnégation, l'élève de "Adour Aficion" parvint à aspirer son adversaire le long des tablas, délivrant ainsi des derechazos relâchés de belle facture. Des aciers récalcitrants lui enleveront une fois de plus tout espoir de récompense. Applaudissements.


Arènes de Bouillargues (30)
Samedi 7 octobre 2017 à 16h30
6 erales de différents élevages
Plaza pleine!
Beau temps estival
Durée: 2h40


D.Raimbaud : Ovation avec Salut après avis/ Vuelta après avis
El Rafi : Vuelta après avis / Silence après deux avis
D.Canton : Vuelta après avis / Applaudissements après avis.


La piste était décorée par les artistes Tom Garcia et Bruno Eliot.
A l'issue du paseo, un souvenir fut remis en piste à la famille Lautier en l'honneur des 70 ans de l'élevage "François André"


Alexandre Guglielmet