Bayonne (31/08/2013 - tarde) : Robleño, Flores coupent..vuelta al ruedo pour un Cebada Gago

  • Imprimer

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Si on pouvait craindre après les deux premiers Cebada, que l’ennui s’installe pour de bon, la corrida commença à prendre de la dimension avec la sortie du troisième exemplaire connaissant son apogée avec la vuelta du quatrième Compuesto avant de se terminer par la pelea du bon sixième.

Fernando Robleño  et Sergio Flores sortirent avec le sourire, David Mora avec la mine triste des mauvaises  journées.

Au premier sans gaz, auteur de quelques génuflexions et très peu piqué, Robleño toréa plus avec la voix qu’avec le bras et sans grand enthousiasme. Il eut la chance de rencontrer Compuesto, non que ce dernier fut un toro inoubliable mais un de ceux qui peuvent permettre de retrouver  confiance. Après un double passage au piquero qui valut plus par la charge provoquée de loin que par la véritable bravoure exprimée, le début de faena genou ployé et gagnant le centre, mit les adversaires dans de bonnes dispositions confirmées par deux belles séries droitières. Dès les premières naturelles, la charge moins limpide du Cebada cassa le rythme de la faena et Fernando ne put jamais vraiment reprendre totalement le dessus même lors de la reprise à droite. Allant de mas a menos, cette faena fut néanmoins très bien terminée d’une estocade très rapidement concluante. Oreille justifiée. Vuelta au toro sur insistance du public.

David Mora sut se montrer excellent capeador à ses deux adversaires du jour. Si au deuxième faible, quasiment non piqué il déroula dans son style élégant une faenita de peu de poids à l’issue de laquelle il fut invité à saluer, le public se fâcha contre lui après qu’il ait abandonné tout idée de combat avec le cinquième toro dès que celui-ci eut laissé apparaître deux, trois aspérités alourdies d’une charge atone conséquence du châtiment subi à la pique où Mora le laissa se faire très durement punir. Bajonazo, bronca.

S’il est rafraîchissant de voir la joie et le bonheur éclairer le visage du mexicain Sergio Flores après la faena et l’oreille coupée au sixième, ce combat comme celui du troisième marqua la difficulté qu’il eut à complètement dominer ses adversaires. Au troisième, le toro proposa une charge plutôt exigeante. Le début droitier de la faena fut estimable avant de rapidement baisser de ton, Flores ne réussissant pas à imposer son rythme. Le sixième, le meilleur au cheval de l’envoi méritait plus de profondeur dans les passes que celles données. L’enthousiasme du mexicain finit par être communicatif et même si le final circulaire n’eut guère de portée sur le Cebada, l’entière enfouie rapidement efficace déclencha une grosse pétition et l’octroi d’une récompense.    

 

Philippe Latour

 

BAYONNE  –3/5ème d’arène

6 Cebada Gago (le quatrième Compuesto honoré d’une vuelta al ruedo posthume)

 

Fernando Robleño          silence/oreille

David Mora                    saluts/bronca

Sergio Flores                 silence/oreille  

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour