• 1

Aignan (01/04/2018 - matinale ) : Dorian Canton à hombros pour sa dernière non piquée...

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Le soleil revenu, c'est devant des gradins très bien remplis que s'est déroulée la non piquée de la journée taurine d'Aignan.

Côté bétail, c'était cette année le tour des erales du Camino de Santiago de fouler le sol des arènes gersoises. Bien présentés, avec des têtes sérieuses, ils ont fait preuve de noblesse. Dommage que certains aient manqué de forces.

Pour Dorian Canton, dernière non piquée, son premier eral, qui sera le meilleur de la matinale, met bien la tête dans les premiers capotazos du novillero béarnais. Dorian l'entreprend par le haut parce que l'eral est juste de force. A droite le Darré passe bien et le torero en profite pour enchainer de bonnes séries de derechazos. A gauche le bicho prend le dessus sur Dorian. Final par bernardinas, conclusion par une entière basse et l'élève d'Adour Aficion coupe la première oreille de la matinale.

Le second, lui aussi bien présenté, est faible et distrait à sa sortie en piste. Yon Lamothe brinde sa faena à Luc Jalabert. Après avoir tiré le novillo vers le centre, le landais l'entreprend à droite, gardant la tête de l'animal dans la muleta. A gauche, le novillo est plus compliqué. Avec un vrai sens de la lidia, Yon l'oblige et le règle sur les deux premières séries de naturelles. Après cette « mise au point » le novillero peut enchainer une très bonne série sur cette corne. Fin de faena élégante, mais mise à mort très laborieuse, Yon se contente de saluer.

Le troisième est lourd et bien armé mais manque de force. Il chute dès les premiers muletazos. Le toro est meilleur à droite à condition de le toréer par le haut.
La faena est appliquée mais manque d'émotion car le torero manque de transmission. Même le final par luquesinas manque de vibrations. Dorian tente un recibir mais le toro chute au moment de la rencontre. Après une mete y saca basse, une entière un peu basse couche le Camino. Après une petite pétition, le président accorde un trophée qui sera contesté par une petite partie du public.

Le quatrième est applaudi à son entrée en piste. Un peu fuyard à la cape, il arrive noble à la muleta. Avec toreria, Yon enchaîne de bonnes séries de derechazos en particulier la seconde où le torero pèse sur le Camino en alternant aguante et temple. A gauche, le toro est plus compliqué et le torero n'insiste pas, reprend la droite et conclue sur un bel adorño par manoletinas terminé par un bon pecho. Dommage que la mise ait été plus que laborieuse. Silence pour le torero, pour le novillo mouchoir bleu discutable, le premier eral de la course avait plus de fond et de caste que celui qui a terminé la matinale.


Fiche technique
Arènes d'Aignan, novillada non piquée
Quatre erales du Camino de Santiago bien présentés et offrant des possibilités pour :

Dorian Canton (despedida en non piquée) : une oreille, une oreille
Yon Lamothe : salut, un avis et silence

Vuelta au quatrième eral
Président : Pascal Bouneau-Lavedan (Maubourguet)
Prix des organisateurs du Sud-Ouest : Dorian Canton
Prix du club taurin d'Aignan : Yon Lamothe
Sept cent personnes sur les gradins
Ciel bleu et soleil inespérés après les pluies de ces dernières semaines

Thierry Reboul


Voir le reportage photographique : Philippe Latour