Mugron (02/04/2018 - matinale) : Intéressante non piquée à Mugron...

  • Imprimer

©Philippe Latour
©Philippe Latour
Le weekend taurin pascal continue dans le Sud-Ouest. Ce lundi, les aficionados se sont donné rendez vous à Mugron. Comme c'est une tradition la journée commence par une novillada non piquée. Yon Lamothe et Villita se voient opposés dans une competencia arbitrée par des erales de la ganaderia Alma Serena.

Chaque torero affronte un eral, le meilleur des deux toréant un autre exemplaire du même fer.

Le premier novillo, bien présenté, chorreado montre dès sa sortie en piste des signes de noblesse et de caste qui vont se confirmer au fur et à mesure de la lidia. Il met la tête dans la cape de Yon Lamothe. Villita réalise un excellent quite auquel répond le landais par des chicuelinas serrées. Après avoir brindé au public, Yon entreprend de doubler fermement l'Alma Serena. Le novillo est excellent. Il charge avec beaucoup d'alegria et répète sans faiblir dans la muleta. Les premières séries sont un peu brusques et obligent trop le toro qui fait une vuelta de campana. La faena ira à mas quand le torero relèvera un peu la muleta. Même s'il aurait gagné à plus templer la charge de l'eral, Yon, profitant de la caste de son adversaire, construit sur les deux pitones une faena intéressante dont l'antépénultième série de derechazos sera le point culminant. Il tue d'une entière trasera et contraire qui provoque une hémorragie. Le public « arrache » deux oreilles à la présidence pour le torero landais. On peut discuter la seconde, surtout au premier toro de la matinée, compte tenu de l'estocade. Une vuelta al ruedo est accordée au novillo d'Alma Serena.

Le second très différent morphologiquement du premier aura aussi un comportement très différent de son congénère. C'est un manso con casta qui demande à ce que le torero pèse sur lui et l'allonge au maximum. Il a tendance à avoir une charge courte et à se retourner vite. Villita a du mal à s'accorder avec son opposant. Il finit par trouver le sitio et enchaine une très belle série à droite (la meilleure de la matinée) puis une seconde moins élégante mais tout aussi dominatrice. Par la suite le madrilène raccourcit trop les distances et est mis en difficulté à plusieurs reprises. Le côté manso de l'eral finit par prendre le dessus à force de toucher muleta et torero. La faena va à menos. Villita fait une vuelta après avoir tué d'une vilaine entière basse heureusement pour lui rapide d'effet.

Le jury déclare Yon Lamothe vainqueur et le landais se voit offrir le troisième eral.

D'une origine différente des deux premiers, le novillo est noble mais n'a pas la force nécessaire pour exprimer cette noblesse. Il se retourne vite et fléchit dès qu'il est trop obligé Il accroche la cape des deux novilleros lors des quites. Après l'avoir brindé à Richard Milian, Yon construit une faena appliquée mais qui ne décollera que dans les dernières séries avec une excellente à droite puis une autre toute aussi intéressante à gauche. Le landais coupe une nouvelle oreille après une entière tombée et verticale.

Intéressante matinée principalement pour l'éleveur qui a identifié des possibilités au travers la lidia de trois erales produits de trois sementales différents.
Les deux novilleros ont confirmé qu'ils figurent dans le peloton de têtes des espoirs à suivre lors de cette temporada.


Fiche technique
Arènes de Mugron novillada non piquée des Pâques Taurines
Trois erales d'Alma Serena, bien présentés donnant du jeu excellent le premier pour :

Yon Lamothe : un avis et deux oreilles, une oreille
Villita : un avis et vuelta

Vuelta au premier novillo
Le prix attribué par les clubs taurins Ricard est attribué à Yon Lamothe
Celui des clubs taurins organisateurs du Sud-Ouest est partagé entre les deux toreros
Demi-arène
Ciel couvert et fond de l'air frais et humide

Thierry Reboul

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour