• 1

Parentis (05/08/2017 - matinale) : La Espera peut espérer...

Lire la suite : Parentis (05/08/2017 - matinale) : La Espera peut espérer...Même si les contingences économiques ont contraint les organisateurs parentissois à supprimer la novillada du dimanche matin, l’ADA a fait l’effort de la remplacer par une non piquée. Restant fidèles à leur ligne de conduite, ils ont décidé de faire appel à la ganaderia de Prieto de la Cal pour le bétail et d’offrir l’opportunité à quatre jeunes toreros de gagner leur place à l’affiche.

Lire la suite : Parentis (05/08/2017 - matinale) : La Espera peut espérer...

Azpeitia (31/07/2017) : Des Cuadri sérieux et ambiance de fête...

Lire la suite : Azpeitia (31/07/2017) : Des Cuadri sérieux et ambiance de fête...Azpeitia est une petite cité du Pays Basque où une poignée d’irréductibles maintient, contre vents et marées, la tradition taurine. C’est aussi un lieu de pèlerinage pour nombre d’aficionados du Sud-Ouest et même du Sud-Est qui viennent y terminer le lundi les weekends taurins d’*Hagetmau ou Bayonne.

Lire la suite : Azpeitia (31/07/2017) : Des Cuadri sérieux et ambiance de fête...

Hagetmau (30/07/2017) : Où sont les « Cebada Gago » d’antan ?...

Lire la suite : Hagetmau (30/07/2017) : Où sont les « Cebada  Gago » d’antan ?...Cette année, il n’y a qu’une seule novillada piquée au programme de la Féria du Novillo à ’Hagetmau. Autrefois il y avait en général deux types de courses pour ce cycle. Une première, le dimanche, plus festive était suivie, le lundi, d’une seconde plus axée sur le bétail.

Lire la suite : Hagetmau (30/07/2017) : Où sont les « Cebada Gago » d’antan ?...

Bayonne (30/07/2017) : Manuel Escribano triomphe...

Lire la suite : Bayonne (30/07/2017) : Manuel Escribano triomphe...C'est sous les vivats et au son d'une peña baiona façon temborada que les acteurs de cette corrida prirent congés, Daniel Luque et Thomas Joubert pour avoir coupé une oreille, Manuel Escribano quant à lui connaissant les honneurs d'une sortie a hombros, 3 oreilles en poche. Quant aux toros de Robert Margé ils sortirent tous avec énormément de gaz. S'ils ne tinrent pas toujours distance, finissant par se réserver au dernier tiers, par leurs difficultés ils donnèrent du fil à retordre aux trois toreros.

Lire la suite : Bayonne (30/07/2017) : Manuel Escribano triomphe...