• 1

Arles (16/04/2017 - tarde) : Thomas Joubert triomphe pour la deuxième année consécutive...

Lire la suite : Arles (16/04/2017 - tarde) : Thomas Joubert triomphe pour la deuxième année consécutive...Dans un contexte on ne peut guère plus relevé, c'est le torero local Thomas Joubert qui a le mieux tiré son épingle du jeu lors de cette deuxième corrida de toros de la Feria de Pâques 2017, en coupant une oreille de chacun de ses opposants de Juan Pedro Domecq et s'ouvrant ainsi sa deuxième Puerta Grande arlésienne consécutive.

Lire la suite : Arles (16/04/2017 - tarde) : Thomas Joubert triomphe pour la deuxième année consécutive...

Arles (16/04/2017 - matinale) : Trois oreilles pour Adrien Salenc, a hombros...

Lire la suite : Arles (16/04/2017 - matinale) : Trois oreilles pour Adrien Salenc, a hombros...Belle ambiance pour cette novillada de Feria, avec une entrée équivalente, voire supérieure à celle enregistrée à l'occasion de la corrida concours de la dernière Feria du Riz. C'est dire si cette affiche 100% française, qui aurait pu à une certaine époque passer pour du folklore local ou une opération promotionnelle, a toute sa légitimité dans le programme d'une Feria en Arène de première cétagorie.

Lire la suite : Arles (16/04/2017 - matinale) : Trois oreilles pour Adrien Salenc, a hombros...

Aignan (16/04/2017 - matinale) : sérieuse non piquée du Lartet...

Lire la suite : Aignan (16/04/2017 - matinale) : sérieuse non piquée du Lartet...Dans le Sud-Ouest, les journées taurines commencent souvent par une novillada non piquée. A Aignan, c’est l’élevage gersois du Lartet qui a fourni les quatre erales de la matinée.

Lire la suite : Aignan (16/04/2017 - matinale) : sérieuse non piquée du Lartet...

San Miguel de Allende (Guanajuato, Méxique) : Guillermo Hermoso de Mendoza triomphe pour sa présentation en Amérique...

Lire la suite : San Miguel de Allende (Guanajuato, Méxique) : Guillermo Hermoso de Mendoza triomphe pour sa...Le jeune navarrais a coupé une oreille à chacun de ses adversaires, faisant preuve d´un métier déjà bien assimilé avec son premier peu collaborateur, avant de donner la pleine mesure de son toreo dans la lignée de l´école paternelle avec le bon sixième. Un maniement plus efficace du réjon de mort aurait certainement fait tomber les deux oreilles.

Lire la suite : San Miguel de Allende (Guanajuato, Méxique) : Guillermo Hermoso de Mendoza triomphe pour sa...