• 1

Mont de Marsan (20/07/2018) : De Justo triomphe face à un très bon lot de La Quinta...

Lire la suite : Mont de Marsan (20/07/2018) : De Justo triomphe face à  un très bon lot de La Quinta...Les jours se suivent et ne se ressemblent pas. Les aficionados ont quitté avec le sourire les arènes du Plumaçon après une corrida entretenue. La technique de Juan Bautista, la classe et le profondeur de De Justo et le courage de Dufau associés à un excellent lot de toros de La Quinta nous ont permis de vivre une belle après-midi de toros.

Lire la suite : Mont de Marsan (20/07/2018) : De Justo triomphe face à un très bon lot de La Quinta...

Mont de Marsan (19/07/2018) : Il ne fallait pas partir avant le dernier toro...

Lire la suite : Mont de Marsan (19/07/2018) : Il ne fallait pas partir avant le dernier toro...Les toros de Jandilla, très justes de présentation si ce n’est des armures respectables, ont gâché ce qui aurait du être une fête. A l’exception du dernier qui a eu le comportement attendu du produit d’un élevage dit « de garantie », les cinq premiers ont manqué de bravoure au cheval, de noblesse et de forces au troisième tiers et de race tout au long de leur présence en piste.

Lire la suite : Mont de Marsan (19/07/2018) : Il ne fallait pas partir avant le dernier toro...

Mont de Marsan (18/07/2018) : une histoire d’estocades...

Lire la suite : Mont de Marsan (18/07/2018) : une histoire d’estocades...Début en demi-teinte pour ces Fêtes de la Madeleine avec une première corrida qui a connu plus de bas que de haut. Très inégaux de présentation, les toros de Garcigrande et Domingo Hernandez ont manqué de fond et de race. Ils ont été très discrets au cheval, s’employant parfois à la première rencontre, les secondes étant de simples formalités. C’est la technique des toreros qui leur a permis de faire illusion aux troisième tiers avant de baisser de ton en fin de faena.

Lire la suite : Mont de Marsan (18/07/2018) : une histoire d’estocades...

Céret (15/07/2018 - Tarde) : La seule oreille, d'un grand toro de Juan Luís Fraile, pour Octavio Chacón...

Lire la suite : Céret (15/07/2018 - Tarde) : La seule oreille, d'un grand toro de  Juan Luís Fraile, pour Octavio...La finale de la Coupe du Monde de Football avait dégarni quelques gradins. Mais les écrans installés de-ci, de-là autour des arènes par l'ADAC, ont permis aux plus férus de ballon rond, d'assister, au moins, à la première mi-temps de ce match victorieux pour l'équipe de France.

Lire la suite : Céret (15/07/2018 - Tarde) : La seule oreille, d'un grand toro de Juan Luís Fraile, pour Octavio...